Shop Mobile More Submit  Join Login
NINE STILL STANDS by chibilou NINE STILL STANDS by chibilou
For those of you who, like me, felt cheated by the 50th anniversary special, and thought it was a betrayal of Nine's character in particular; it's just a quick cathartic drawing (sorry about the colors, I had to do them with a mouse instead of my tablet) to say that I don't accept that Gallifrey didn't burn and that Nine has been angsting over basically nothing this whole time. I believe his decision to destroy his planet and his people wasn't an easy one, and that it deserved better than to be solved just like that with an easy timey-wimey bullshitty-wullshitty retcon either)
(and no, I don't accept none of your War Doctor bullshit either!).
Add a Comment:
 
:iconmarmottegarou:
Marmottegarou Featured By Owner Dec 4, 2013  Professional Filmographer
bon ba j'ai lu ton commentaire plus haut et je vais pas le voir l'épisode anniversaire... je veux pas que le mal entre dans mon jardin d'eden interrieur ^^
Reply
:iconwonderbabe:
wonderbabe Featured By Owner Dec 3, 2013
Je plussoie tellement ce que tu dis pour l'ep du 50eme, j'ai été hyper déçue. Il est bourré d'incohérence. J'en ai vraiment marre de Moffat.
Reply
:iconchibilou:
chibilou Featured By Owner Dec 3, 2013

Par ailleurs si tu veux un vrai bon épisode du 50ème anniversaire (le seul qui en vaille la peine selon moi), je te conseille The Five(ish) Doctors Reboot écrit et réalisé par Peter Davison (ex-5ème Docteur et papa de la femme de David Tennant dans la vraie vie) qui est absolument adorable, drôle, rythmé et même touchant. Peter Davison est devenu ma personne préférée au monde depuis, parce que grâce à lui ça ressemblait au moins à une vraie fête.

 

L'épisode est dispo ici sur le BBC iPlayer: www.bbc.co.uk/programmes/p01m3…

Reply
:iconwonderbabe:
wonderbabe Featured By Owner Dec 5, 2013
J'ai pas encore eu l'occasion de voir "the five(ish) doctors" mais c'est effectivement à mon programme.  Mark Gatiss a fait une biopic du premier Docteur "an adventure in space and time" qui vaut bien le coup également. Je ne sais pas par contre si elle est disponible sur le site de la BBC vu que j'ai eu la chance d'être en Angleterre le soir de la diffusion. C'est une chouette manière d'en savoir plus sur la création de la série et ya un côté touchant qui montre l'amour de Gatiss pour Who.
En ce qui concerne Moffat j'ai lu cet article récemment qui m'a confortée dans le fait que le gars s'investissait avec les pieds( www.dailymars.net/doctor-who-l…. Pour moi Moffat cherche continuellement a faire de l'épique mais ses résolutions d'intrigues sont tellement bancales que je n'arrive pas à m'immerger. Et ses persos sont complétement scandaleux de par leur platitude, River est une idée géniale mais leur histoire d'amour est tellement truffées de trous béants que j'arrive pas à y croire 2 mn. Le gars il aime lancer des idées puis après il sait jamais quoi en faire... Puis vraiment je regrette l'aspect série B de la série. Moffat annihile petit à petit ce côté là à grand renforts d'effets spéciaux et de dialogues grandiloquents mais qui ne marchent pas. Si on veut faire une série de science fiction vraiment crédible on peut pas se permettre les incohérences et du coup ce qui passait tout seul avec une série B est ridicule avec Moffat. je ne parle même pas de l'idée de subtilité qui a totalement disparue. Saison un> "rhaaaaa mais Rose c'est bad wolf" c'est hyper bien amené sans qu'on le voit venir 2 mn Saison 5> chaque épisode qui fini par ce putain de gros plan sur une faille dans le mur. Avec mon mari on était un peu outrés "Non mais on a compris que cté le pitch de ta saison là; lâche là ta faille"
Je viens de me refaire les premières saisons (post 2005) et vraiment je ne peux qu'être d'accord avec l'attachement que j'avais face aux persos. Chaque fois que je vois Doomsday je me transforme en fontaine. Et l'ending de la saison 4 est effectivement un bijoux. Il ya vraiment un coté jouissif, on a envie d'être avec eux, on les aime tout simplement. 
Ne t'inquiète pas de la taille de ton pamphlet, il  a trouvé forte approbation. ;)
Reply
:iconchibilou:
chibilou Featured By Owner Dec 3, 2013
Incohérent et surtout j'ai trouvé ça bien chiant -- moi aussi j'en ai par-dessus la tête de Moffat. Je connais pas du tout l'ancienne série de Who mais j'aurais bien voulu la découvrir à travers l'épisode du 50ème anniversaire qui aurait dû être un épisode pour les fans et personne d'autre (tu peux faire des épisodes scénar dans le reste de tes saisons, mais là c'est un épisode qui est supposé célébrer un record d'existence pour un show de science-fiction, alors FILE DU PUTAIN DE FAN-SERVICE, MERDE!). Les anciens Docteurs (les 5, 6, 7 et 8) n'ont pas été inclus (juste une miette de webisode pour le 8ème) et ils étaient bien dég. Moffat a fait revenir Ten mais il était complètement OOC, il a fait revenir Billie Piper mais lui a donné littéralement le rôle du trombone à papier de Word ("Bonjour, on dirait que tu veux commettre un génocide, as-tu besoin d'aide") et le seul ancien Docteur qui a eu voix au chapitre a été Tom Baker; autrement dit: il a fait revenir le Docteur le plus populaire de la vieille série, et le Docteur le plus populaire de la nouvelle avec le Compagnon le plus populaire juste pour se faire de l'audimat. Y'a zéro amour là-dedans, que du calcul, parce que son Docteur et ses Compagnons à lui se font régulièrement pourrir dans les sondages de popularité; j'en veux aussi pour preuve le fait qu'il ait foutu John Hurt au milieu de tout ça alors que le 8ème Docteur aurait très bien pu tenir le même rôle et nous aurait permis de découvrir un Docteur de l'ancienne série que même les fans connaissent assez peu en action. Mais non, John Hurt c'est un grand nom du cinéma, ça fait glamour, alors pour un épisode qui célèbre les 50 ans de la série, si on inventait un personnage dont tout le monde se fout et avec qui on a zéro attache émotionnelle?? Je pense sincèrement que contrairement à Davies, Moffat ne cherche pas à raconter une bonne histoire; il veut juste du buzz et quand on arrive enfin à l'heure de la diffusion, y'a RIEN qui reste, y'a AUCUNE magie qui se passe. Je me souviendrai toujours de Sarah Jane Smith, Jack Harkness, Rose Tyler, Martha Jones, Donna Noble, Mickey Smith, Jackie Tyler et le Docteur qui pilotent tous ensemble le TARDIS à la fin de la quatrième saison en prenant la Terre en remorque. De cet épisode des 50 ans, je ne me souviendrai de strictement que dalle. Je ne comprends pas comment il y a pu avoir des gens pour trouver ça bien, ils ont zéro standard les mecs -- ils ne veulent rien *ressentir* en regardant la télé ou quoi? Je comprends pas. (pardon pour le gros rant kilométrique, apparemment ça avait besoin de sortir XD)
Reply
Add a Comment:
 
×





Details

Submitted on
December 2, 2013
Image Size
356 KB
Resolution
718×987
Link
Thumb
Embed

Stats

Views
494
Favourites
23 (who?)
Comments
5
Downloads
1
×